Thursday, October 9, 2008

La spirale infernale des coûts de construction mauriciens

C’est incontournable : la hausse du prix du diesel et de l’huile lourde, décidée à la dernière réunion de l’Automatic Pricing Mechanism, influe sur le prix des matériaux. Avec pour résultat, une augmentation de coûts dans la construction. 

Chez United Basalt Product Ltd, le rocksand, le macadam et les briques ont déjà enregistré des hausses en vigueur sur le marché depuis lundi dernier. Hormis les coûts du transport des matériaux, la brique de 6’’ se vend à Rs 16,65 l’unité, soit 85 sous plus cher. 

Les modèles de 4’’ et 8’’, moins consommés sur le marché, ont augmenté par 70 sous et Re 1.00 respectivement. Le macadam et le rocksand ont, eux, grimpé par Rs 30 et Rs 35. «Les fabricants de matériaux sont allés un peu fort sur la fixation des prix», estime le constructeur Ramloll Bhooshan, directeur de Ramloll Bhooshan Co. Ltd. 

Selon lui, ce sont les particuliers qui paieront le prix de cette hausse. Il évalue la proportion d’augmentation du prix de construction d’une maison à environ 10 %. «L’essentiel de l’augmentation concernera les gros œuvres, précise-t-il, contrairement aux travaux de finition qui ne seront pas vraiment concernés.» 

Ainsi, une maison standard couvrant 1500 pieds carrés, dont le coût de construction oscillait entre Rs 900 000 et Rs 1 000 000, coûte désormais entre Rs 990 000 et Rs 1 100 000. Le coût des matériaux hors ciment est d’environ 50 %, le ciment de 10 % et la main-d’œuvre de 40 %. 

Du côté de Gamma, les calculs vont bon train. Moorghen Veeramootoo, Marketing and Sales Manager, évoque les principales raisons de cette hausse «D’une part, il y a la hausse de prix du diesel qui fait fonctionner nos machines mais d’autre part, il y a le block making, construction, stone crushing, and related industries, Remuneration Order Regulation 2008 Government Notice 142 – 2008, dont l’application accroît nos charges salariales.» 

En attendant la hausse de prix des matériaux chez Gamma, qui sera probablement annoncée d’ici demain, Moorghen Veeramootoo prévoit des augmentations de Rs 20 à Rs 35 par tonne sur les produits standard (rocksand, macadam) et de 40 à 90 sous pour les briques. 

Ramloll Bhooshan se dit inquiet du fait que ces augmentations peuvent freiner ou laisser inachevés les projets de construction des particuliers. Il craint aussi et surtout que les surcoûts intervenus dans le domaine de la construction, en l’espace de quelques mois, ne génèrent une crise immobilière.