Wednesday, October 8, 2008

Les échanges commerciaux et les investissements à l’ordre du jour de la visite de M. Mandelson en Chine

Bruxelles, le 23 septembre 2008

Peter Mandelson, commissaire européen au commerce, se rendra en Chine aujourd’hui pour une visite de quatre jours au cours de laquelle il coprésidera avec le ministre du commerce chinois, M. Chen Deming, le 23e comité économique et commercial mixte sino-européen (EU-China Joint Economic and Trade Committee). Il aura également un échange de vues avec le vice-premier ministre Wang Qishan et d’autres membres du gouvernement chinois sur la situation économique mondiale actuelle et sur les liens entre l’Union européenne et la Chine en matière de commerce et d’investissement. Le commissaire Mandelson se rendra également à Tianjin, où il prononcera un discours sur les défis qui se posent aux investissements étrangers en Chine et il participera au Forum économique mondial.

Avant son départ, le commissaire Mandelson a déclaré: «Dans ce climat économique et politique difficile, c’est la transparence, l’ouverture et la coopération qui nous aideront à traverser la crise. L’Union européenne et la Chine doivent résister au protectionnisme et fixer un nouvel ordre du jour constructif en matière de commerce et d'investissement».

Le commissaire Mandelson fait régulièrement valoir qu’en dépit de leur croissance persistante, les échanges UE-Chine présentent toujours un déséquilibre. L’Union européenne continue d’enregistrer avec la Chine un important déficit commercial en progression constante qui atteignait quelque 160 milliards d’euros en 2007. Le marché chinois reste relativement fermé aux biens et services que l’Europe tente d’exporter et la Chine ne fait pas réellement respecter les droits de propriété intellectuelle (DPI). Les entraves aux échanges «appliquées après la frontière» sur le marché chinois coûtent chaque année aux entreprises européennes plus de 20 milliards d’euros en termes de ventes non réalisées. Dans son discours à Tianjin, le commissaire Mandelson insistera sur l’importance d’une relation favorable aux investissements pour les liens économiques entre l’Union européenne et la Chine.

Temps forts du voyage du commissaire Mandelson en Chine:

  • Jeudi 25 septembre (Pékin): 23e comité économique et commercial mixte sino-européen (avec M. Chen Deming, ministre du commerce); réunion avec M. Wang Qishan, vice-premier ministre.
  • Vendredi 26 septembre (Pékin): réunion avec M. Lou Jiwei, président de la China Investment Corporation; conférence de presse à la délégation de l’Union européenne.
  • Vendredi 26 septembre (Tianjin): dîner et discours sur l’investissement à l’invitation de la Chambre de commerce européenne en Chine.
  • Samedi 27 septembre (Tianjin): participation au Forum économique mondial à Tianjin. Séance plénière: Les perspectives économiques mondiales.

Contexte

Le comité économique et commercial mixte sino-européen a été créé en 1985 par l'accord de coopération économique et commerciale entre l’Union européenne et la Chine afin de promouvoir la coopération économique et commerciale. Le comité mixte se réunit chaque année en alternance dans l'Union européenne ou en Chine. La réunion est présidée au niveau ministériel.

La Chine constitue le principal défi pour la politique commerciale de l’UE. Réapparue en tant que quatrième économie mondiale et troisième exportateur dans le monde, la Chine est aussi devenue une puissance politique qui pèse d’un poids croissant. Les échanges UE-Chine ont augmenté de façon spectaculaire ces dernières années et représentent aujourd’hui un total de plus de 300 milliards d’euros. La Chine est d’ores et déjà le second partenaire commercial de l’Union européenne derrière les États-Unis et sa première source d’importation. L’Union européenne constitue le principal partenaire commercial de la Chine.

Mémo