Sunday, November 9, 2008

La France souhaite que l'Égypte rejoigne un G8 élargi affirme Bernard Kouchner

EGYPTE - 11 octobre 2008 - AFP

La France souhaite que l'Égypte figure parmi les pays rejoignant un G8 élargi, ou "G14", a affirmé au Caire le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner.

"Nous souhaitons pouvoir au plus vite compter parmi le G14 un pays ami (...), l'Egypte", a déclaré M. Kouchner lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue égyptien, Ahmed Aboul Gheit, après un entretien avec le président Hosni Moubarak.

"C'est notre souhait et j'espère que le G8 s'élargira au plus vite, à vous en particulier", a-t-il ajouté en se tournant vers M. Aboul Gheit.

La France et l'Allemagne, notamment, plaident pour l'élargissement du G8 au "G5", composé des cinq plus grandes économies émergentes -- Chine, Inde, Afrique du Sud, Mexique et Brésil -- pour en faire un G13.

Fondé en 1975 par l'Allemagne, les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne, l'Italie et le Japon, le club s'est élargi l'année suivante au Canada puis, en 1998, à la Russie, laquelle reste cependant exclue de la plupart des réunions financières et monétaires.

Depuis le sommet de Gleneagles (Ecosse) en 2005, le G8 se réunit avec le "G5".

M. Kouchner a en outre annoncé une prochaine visite en France du chef de l'État égyptien, attendu le 29 octobre à Paris.

D'après M. Aboul Gheit, le ministre français et M. Moubarak ont également discuté de l'Union pour la Méditerranée (UPM), dont l'Egypte assure la co-présidence avec la France, et du Darfour, province de l'ouest du Soudan en guerre civile. Le président soudanais Omar el-Béchir est accusé de "génocide" dans cette région par le procureur de la Cour pénale internationale (CPI).

MM. Kouchner et Aboul Gheit devaient à nouveau s'entretenir en début d'après-midi, notamment du processus de paix au Proche-Orient et de la médiation égyptienne en faveur d'une reprise du dialogue interpalestinien.

Le chef de la diplomatie française s'était rendu la semaine dernière en visite de deux jours en Israël et dans les Territoires palestiniens.