Monday, September 22, 2008

Le SWFC, l’autre perle de Shanghai

A quelques encablures de la Pearl Tower et de la Tour Jinmao, le Shanghai World Financial Centre fait la fierté de Shanghai et de la Chine. 

Avec ses 492 m d’altitude et ses allures de décapsuleur géant, le SWFC est actuellement la deuxième tour opérationnelle la plus haute du monde, juste derrière la tour Taipei 101.

Officiellement ouvert au public et aux entreprises le 28 août dernier, le SWFC devrait attirer 3 millions de visiteurs par an. Et pour cause, les chiffres donnent le vertige : 101 étages, 2271 pieux profondément plantés dans le sol de Pudong pour soutenir l’édifice, 70 étages de bureaux, un espace forum de 3000 m², trois observatoires qui culminent aux 94ème, 97ème et 100ème étages, un droit d’entrée de 150 Yuans pour y accéder … Pour bien prendre la mesure de cet édifice herculéen, il reste à ajouter que les ascenseurs circulent à une vitesse de 10 mètres par seconde, aussi vite que le Jamaïcain Usain Bolt aux 100m des Jeux olympiques de Pékin.

Quelques dizaines de mètres au dessus du Grand Hyatt situé dans la tour voisine, le Park Hyatt Shanghai devient l’hôtel le plus haut du monde. Perché entre le 79ème et le 93ème étage du SWFC, le Park Hyatt remet à jour quelques records que le groupe détenait déjà : l’hôtel offre désormais la piscine, le restaurant et le bar les plus hauts du monde. Pour ceux qui rêvent de dormir dans une chambre d’hôtel au-delà du centième étage, il faudra patienter jusqu’à ce que la tour Burj Al Alam à Dubai soit achevée.

Si la Russia Tower, la Burj Dubai, la Freedom Tower et quelques autres encore dépasseront bientôt le SWFC, une chose est sûre, dans la course mondiale aux plus hauts gratte-ciels, Shanghai ne fait pas pâle figure. New York, Dubai, Chicago, Tapei, Moscou, Kuala Lumpu et Hong Kong n’ont qu’à bien se tenir, Shanghai ne néglige aucun symbole de son développement économique et financier en pleine vitesse.