Thursday, September 25, 2008

TECHNOLOGIES VERTES : LA FRANCE PEU PROMETTEUSE ?

22/09/2008

The Guardian/Library House a dressé la liste des 100 «entreprises vertes» privées les plus prometteuses en Europe. Parmi les 10 premiers, aucun français. Et seulement trois hexagonaux parmi la centaine sélectionnée.


Technologies vertes : la France peu prometteuse ?
La première de toutes est l'Allemande Odersun. L'entreprise qui a installé des cellules photovoltaïques sur le toit du parc olympique de Pékin est ainsi saluée comme l'entreprise verte la plus porteuse d'avenir par l'équipe d'analystes et d'investisseurs en capitaux à risques qui a constitué le jury 2008 de «Clean Tech 100». Deux critères ont compté pour départager les candidats : le potentiel de croissance de l'entreprise, et son impact bénéfique  sur l'environnement. Au sein de ce classement, le solaire dépasse ainsi les entreprises basant leur activité  sur les biocarburants, l'énergie marine ou les transports durables, traduisant l'essor inexorable du photovoltaïque en Europe.  

Croissance verte. Le secteur est promis à un énorme boom : selon Library House*, l'investissement des capitaux à risque dans des entreprises vertes en Europe est passé de 470 millions de livres en 2006 à 805 millions de livres en 2007. Globalement, cet investissement est passé de 850 millions de livres à 6 milliards de livres en 2007. Les entreprises britanniques figurent en bonne place, situant le Royaume-Uni en position de leader sur l'énergie marine. Quant à la France, seules trois entreprises figurent dans le classement : Watteco (voir encadré), Néosens (qui commercialise des capteurs et des sondes pour détecter la présence de biofilm, tartre ou oxygène dissous dans les processus industriels), et France Eoliennes. La « croissance verte » tant promise par le ministre de l'Environnement nous passerait-elle à côté?


*The Library House Ltd (Library House) est une entreprise d'intelligence économique et de conseil basée à Cambridge, fondée en 2002 par Doug Richard. Son but est de comparer et guider les entreprises prometteuses en Europe depuis l'investissement initial jusqu'au partenariat, à la commercialisation ou la distribution. 

Watteco parle à votre cafetière

Parmi les 3 françaises remarquées, la société Watteco.
Son bijou : le WPC, petite puce verte capable de parler à votre grille-pain et autres gloutons d'énergie de votre maison. Cette innovation place la société parmi les plus prometteuses dans le domaine de la gestion énergétique à distance de l'habitat. C'est à Toulon, qui héberge tout un pôle de guerre électronique et sous-marine, que la société s'est développée : la ville pullule de spécialistes de traitement du signal. Le premier appareil produit par Watteco en 2004 était d'ailleurs un outil capable de reconnaître quel appareil, du four ou du frigidaire, était allumé dans la maison à partir de sa signature électro-magnétique, pour pouvoir établir une facture détaillée. Un appareil un peu trop cher pour pouvoir être commercialisé en masse. Mais de là va naître l'idée du WPC : « certains appareils ne laissaient pas de signature et il a fallu recréer le pulse. Et puisqu'on pouvait en créer un, on a pu en créer plusieurs. Et aboutir à un nouveau système de communication », explique Michel Gaeta, directeur technique de Watteco. Bingo. 

Le principe : créer des petites perturbations, des petites impulsions sur le réseau électrique. « On va faire du morse sur le réseau », résume Michel Gaeta. « C'est ce qu'on apporte de plus à la technologie des courants porteurs, qui existe depuis les années 70 ». Cette technologie vise à faire passer de l'information à bas débit ou haut débit sur les lignes électriques. « Le produit va consommer moins, être plus petit, et coûter moins cher. C'est le chaînon manquant entre les producteurs d'énergie tels qu'EDF, et les objets de la maison». Chauffage, température, cette puce permettra de créer une centrale de gestion de la maison ou des bureaux. « A titre de comparaison, une voiture est capable de vous indiquer le niveau d'huile, d'essence, la température et si vous avez mis votre ceinture. Avec les WPC, il s'agit de rendre une maison aussi consciente de son environnement qu'une voiture »

Aujourd'hui, la petite société de 14 salariés se rapproche de deux consortiums internationaux importants : Zigbee, issu du monde de l'industrie, et Ipso, issu du monde des Télécom-informatique.