Sunday, November 9, 2008

Les services de sécurité en état d'alerte après des menaces d'attentat en Ouganda

OUGANDA - 10 octobre 2008 - AFP

Les services de sécurité ougandais ont été placés en état d'alerte après de récentes menaces contre le pays liées à l'engagement militaire de Kampala dans la force de paix africaine en Somalie (Amisom), selon le chef de la police cité vendredi par la presse.

"Notre engagement dans les opérations de maintien de la paix en Somalie a fait des mécontents là-bas", a déclaré le chef de la police ougandaise, Kale Kayihura, cité par le quotidien Daily Monitor.

Bien qu'aucune cible n'ait été identifiée dans le pays, les services de sécurité ont décidé de maintenir "une vigilance et une préparation permanentes", a ajouté l'officier sans donner d'autres détails sur la nature des menaces.

La police a renforcé son dispositif dans plusieurs quartiers de Kampala, notamment dans les centres commerciaux, où des policiers contrôlent les passants avec des détecteurs de métaux et fouillent les sacs.

L'Amisom, déployée depuis mars 2007 en Somalie, en guerre civile depuis 1991, doit à terme compter 8.000 hommes et est composée jusqu'à présent de deux contingents: 1.650 soldats ougandais et 850 burundais.

Les soldats ougandais ont été les premiers à se déployer à Mogadiscio dans le cadre de l'Amisom.

Mogadiscio est le théâtre d'attaques meurtrières quasi quotidiennes depuis la débâcle fin 2006 des militants islamistes qui tenaient la majeure partie du centre et du sud pays.

Les insurgés menés par les islamistes, qui exigent le départ de toutes les forces étrangères du pays, mènent régulièrement des attentats meurtriers visant en particulier les forces somaliennes et éthiopiennes, l'Amisom et les représentants gouvernementaux.