Wednesday, February 4, 2009

Le COMESA conseille aux pays africains de moderniser leurs économies

LUSAKA, 3 février (Auteur: Xinhua)

Le secrétaire général du Marché commun pour l'Afrique orientale et australe (COMESA), Sindiso Ngwenya, a exhorté les pays africains à se concentrer sur la modernisation et la transformation de leurs économies s'ils veulent dépasser les effets négatifs de la crise économique mondiale.

Lors d'une rencontre avec la presse mardi à Lusaka, M. Ngwenya a déclaré que les pays africains doivent transformer leurs économies de producteurs de matières premières à des économies à valeur ajoutée pour résister aux effets négatifs de la mondialisation.

Les pays africains doivent commencer à promouvoir les investissements sur l'industrialisation et la valeur ajoutée.

"C'est en répondant aux exigences des infrastructures de nos pays et en rénovant et modernisant les entreprises existantes ainsi qu'en établissant de nouvelles entreprises pour nos matières premières que nous pouvons de manière équitable et compétitive intégrer l'économie mondiale", a-t-il affirmé.

Il a ajouté que l'actuelle crise économique mondiale nous rappelle que la mondialisation financière et économique dérégulée est une recette au chaos.

Selon le chef du COMESA, la récession économique dans le monde a un effet négatif sur le plus grand bloc régional africain, et pourrait anéantir les gains économiques réalisés ces huit dernières années.

"La première décennie du 21ème siècle est une période qui a connu des crises sans précédent, notamment la crise alimentaire, la crise des engrais, la crise des carburants et maintenant la crise financière. La crise alimentaire, la crise des engrais et la crise des carburants sont en effet un précurseur à la crise financière. La crise du crédit a donné lieu à une crise é conomique et à la récession qui fait penser à la grande dépression des années 1930", a-t-il expliqué.