Thursday, July 1, 2010

La dette publique française a dépassé 80% du PIB fin mars 2010

La dette publique de la France s'élevait fin mars à 1.535,5 milliards d'euros, en hausse de 46,5 milliards par rapport au trimestre précédent, soit approximativement 80,3% du produit intérieur brut (PIB), selon l'Insee.

46,5 milliards d'euros au premier trimestre 2010 pour atteindre 1.535,5 milliards, soit environ 80,3% du PIB, selon les données publiées ce mercredi par l'Insee. Ce pourcentage représente une hausse de 2,2 points par rapport à la fin 2009 quand la dette au sens de Maastricht s'élevait à 1.489,0 milliards d'euros ou 78,1% du PIB.

L'endettement de la France devrait atteindre 83,7% du PIB à la fin de cette année, selon les prévisions revues à la hausse ce mercredi. Le gouvernement attendait précédement un taux de 83, 2%. La dette publique devrait encore se creuser dans les années à venir, grimpant jusqu'à 87,5% en 2012.

Sous l'effet de la hausse de l'endettement, la dette de l'Etat a augmenté de 43,4 milliards d'euros au premier trimestre pour s'élever à 1.206,0 milliards, précise l'Insee.

Outre la dette de l'Etat, la dette publique au sens du traité de Maastricht prend en compte celle des administrations de sécurité sociale (63 milliards), des administrations publiques locales (159,3 milliards) et des organismes divers d'administrations centrales (Odac, 112,6 milliards).

La dette des administrations de sécurité sociale a augmenté de 8,6 milliards d'euros alors que celle des administrations publiques locales et des organismes divers d'administration centrale a diminué de 2,8 milliards dans un cas comme dans l'autre, précise l'Insee.

Le gouvernement prévoit que le déficit public atteindra 8% du PIB cette année et s'est engagé à le ramener à 3% en 2013. Le traité de Maastricht, mis en veilleuse par la crise, plafonne le déficit public à 3% du PIB et la dette publique à 60%.

Source: www.latribune.fr