Monday, October 20, 2014

Basses eaux au Maroc


D'après un rapport du World Resources Institute, le Maroc compterait parmi les pays du monde où le "stress hydrique" est le plus important. Pour autant, la rationalisation de la consommation d'eau n'est pas d'actualité, faute d'actions de sensibilisation.
(Tel Quel)
Le World Ressources Institute a combiné douze indicateurs pour calculer le risque de stress hydrique de chaque pays. Le Maroc y est très mal noté : 4,2 sur 5. Il fait donc partie de la vingtaine de pays les plus menacés, placés en tant qu’« extrêmement risqués ». Les scientifiques alarment déjà depuis plusieurs années sur ce problème de pénurie, mais ce nouveau document offre l’avantage d’être précis, aussi bien au niveau de la localisation que des différents dangers. Pourtant, de son côté, la ministre déléguée en charge de l’Eau, Charafat Afilal, a déclaré ce 15 octobre que « la situation reste sous contrôle ».