Tuesday, August 3, 2010

MAURICE | La production de la zone franche baisse de 15,4 %

Source: LE MATINAL

L'indice de la production industrielle, baromètre qui indique les hauts et les bas de l’activité industrielle à Maurice, fait l’objet d’un suivi trimestriel par le Central Statistical Office (CSO). Le numéro 837 de ce document daté du 2 juillet 2010 apporte de nouveaux éléments quant à l’évolution de l’activité économique à Maurice.

Au cours du premier trimestre de cette année, le CSO a enregistré une baisse de 18,4% dans l’indice de la production industrielle, comparativement au dernier trimestre de 2009. Cette baisse n’est pas vraiment inquiétante, car elle comprend un effet de saison. Cependant, l’indice a augmenté de

6 5,2 % par rapport au premier trimestre de 2009, lorsque la crise financière se faisait vivement sentir dans le monde entier. Le CSO observe également une tendance à la hausse de l’indice de la production industrielle, basée sur la méthode de moyenne mobile sur quatre trimestres (ndlr : la méthode des moyennes mobiles est un outil d’analyse statistique permettant, à partir d’une série statistique longue, de décrire les tendances longues). Cela veut dire que le pire est derrière nous, mais nous ne savons pas ce que nous attends plus loin, non plus !

La baisse de l’indice de production industrielle de Maurice s’explique par plusieurs facteurs. Tout d’abord, le secteur ‘extraction minière’, qui ne représente que 0.3 % de la production industrielle totale, a enregistré une baisse de 12,6 % pendant le premier trimestre de cette année. Ce secteur a connu une baisse de 15,7 % sur une année. Ensuite, la production du secteur manufacturier, qui représente 89 % de la production industrielle totale, a diminué de 21,7 % pendant le premier trimestre de 2010. Enfin, le secteur de la production de “l’électricité, du gaz et de l’eau” (11 % de la production industrielle totale), a connu une hausse de 3,4 % au premier trimestre de 2010, compte tenu des besoins toujours grandissants en énergie.

Le secteur manufacturier a connu une production en hausse de 3,9% sur une année. Ce secteur, regroupant trois sous-secteurs, a connu des variations dues à trois facteurs. Premièrement, une hausse de 12,8% dans la manufacture de sucre en un an, explique cette hausse de 3,9% dans le secteur manufacturier. Deuxièmement, la hausse de 3,9 % dans la production du secteur de la zone franche, qui a un poids de 54% dans le secteur manufacturier, est le principal facteur d’augmentation de la production manufacturière totale. Troisièmement, la hausse de 3 % du secteur non-zone franche, qui a un poids assez conséquent, soit 40 %, dans l’appareil productif du secteur manufacturier, a beaucoup contribué à faire monter la production industrielle en 2010. La production réelle de la zone franche a diminué de 15,4 % lors du premier trimestre 2010 et la production du secteur ‘textile’ baissant par plus de 20 % sur une année.

En résumé, la production des industries manufacturières de l’île a diminué d’environ 20 % au premier trimestre de 2010, par rapport au quatrième trimestre de l’année précédente. Cette baisse n’a pas été homogène, car elle est attribuable en grande partie à la baisse de l’activité manufacturière hors-sucre. Cependant, une interprétation correcte de l’évolution de l’indice consiste à ne pas suivre l’évolution linéaire de l’indice, c’est-à-dire, trimestre sur trimestre, car il comporte des effets de saison. En effet, l’indice diminue toujours au premier trimestre après avoir connu la hausse la plus conséquente au dernier trimestre de l’année précédente. Reste à savoir si on est véritablement sorti de la crise suite à la crise de l’euro, dont les effets se feront sentir durablement sur les secteurs ‘zone franche’ et ‘exportations’. Attendons la prochaine publication de l’indice de production industrielle pour nous en dire plus.